Prix de littérature de l’Union européenne

Creative EuropeEuropean and International Booksellers FederationEuropean Writers' CouncilFederation of European Publishers

Auteurs primés

Iris Hanika, Allemagne

A propos de l'auteur:

Iris Hanika (née en 1962) est née à Würzburg et a grandi à Bad Königshofen. Elle a étudié la littérature universelle et comparée à Berlin ou elle vit depuis 1979. Elle a écrit son premier livre en 1989. Depuis 1998 elle écrit des critiques littéraires de livres politiques pour le journal Frankfurter Allgemeine Zeitung. Elle a été une des premières journalistes indépendantes  à travailler pour le Berlin Pages, le supplément du Frankfurter Allgemeine Zeitung pour la capitale. De 2000 à 2008 Hanika a écrit pour le magazine Merkur. En 2006 elle a reçu le prix littéraire Hans Fallada pour les jeunes auteurs du monde germanophone et en 2011 elle a reçu le prix de Litera Tour Nord pour son roman "Das Eigentliche".

Editeur:

Droschl Verlag
Literaturverlag Droschl
Stenggstraße 33
A-8043 Graz
Tel: +43/(0)316/32-64-04
Fax: +43/(0)316/32-40-71
www.droschl.com

Contact: Annette Knoch

Agent / Directeur des droits:

Annette Knoch
office@droschl.com

Droits étrangers:

Contact de l'auteur:

http://www.iris-hanika.de/

Livre primé:

Das Eigentliche (The Bottom Line)

Synopsis:

Pour Hans Frambach ce qui importe le plus ce sont les crimes des Nazis qui le font souffrir depuis son plus jeune âge. C’est à cause de cette préoccupation qu’il a décidé de travailler en tant que secrétaire général de l’Institut pour la gestion de l’histoire. Pour sa meilleure amie Graziela c’est le fait de ne pas pouvoir donner un sens au passé qui compte – jusqu’au moment où elle rencontre un homme qui la désire. A partir de là, les plaisirs physiques deviennent prioritaires. Au fur et à mesure que l’histoire avance, elle traite de l’importance que l’histoire peut jouer dans la vie d’une personne. Peut-on considérer le passé Nazi responsable de tout ? N’est-ce  pas simplement leur incapacité à être heureux qui fait de Hans et Graziela des personnages si étranges? Iris Hanika montre comment les crimes Nazis touchent encore l’Allemagne d’aujourd’hui tout en réfléchissant à l’absurdité des commémorations officielles  et à  notre impuissance face à ces crimes.

Dans les médias:

"This book withstands a second reading, as it shows, in literature's abundant ways, the antagonism of remembrance. Remembrance weighs heavily on the lives of Hans Frambach und Graziela Schönbluhm who do not have anything in common other than their suffering over the NS crimes. They have involuntarily become surrogates of the real victims but seem to have accepted this role. Subsequently, they slowly free themselves from their horrible spell and turn from the real thing in history to the real thing in their own lives: It is impossible to live with this blame. To have illustrated this again so vividly after 65 years of intensive discussion is the merit of this novel – which was written, as must be said, after and in spite of Auschwitz"
(FAZ)

"An author who writes wittily, sincerely and without the slightest sensationalism."
(Spiegel)

"Iris Hanika is looking for "the ultimate thing" und poses the question how to escape his own
life through reappraising the NS past."
(SWR)

Autres travaux:

Katharina 1992

Treffen sich zwei 2008

Prix antérieurs:

Téléchargez la présentation complète de l’auteur