Prix de littérature de l’Union européenne

Creative EuropeEuropean and International Booksellers FederationEuropean Writers' CouncilFederation of European Publishers

Auteurs primés

Nataša Kramberger, Slovénie

A propos de l'auteur:

Natasa Kramberger est née en 1983 à Maribor, la deuxième plus grande ville en Slovénie. Elle a reçu le Prix Slovène de jeunes auteurs en 2006 et son roman Nebesa v robidah a été a été nominé pour le prix Kresnik pour le meilleur roman Slovène en 2008. La même année Kramberger a gagné un concours international de nouvelles parrainé par la fondation Anna Lindh avec « A Sea of Word» et en 2009 elle a reçu le prix Young Euro Connect. Natasa Kramberger travaille comme écrivain et journaliste indépendant. Elle écrit régulièrement des articles pour des journaux slovènes et italiens, écrit des textes littéraires pour différents magazines et pour  la radio et travaille sur des scénarios pour des films documentaires. En 2009 elle a créé le collectif  « Green Central »  pour promouvoir l’écologie et l’art. Elle vit à Berlin et voyage beaucoup.

Editeur:

Javni sklad Republike Slovenijeza kulturne dejavnosti
Štefanova 5
1000 Ljubljana
Slovenija


Tel: +386 01 24 10 500
Fax: +386 01 24 10 510 
E-mail: info@jskd.si - http://www.jskd.si/

Agent / Directeur des droits:

Daniele Croci
daniele.croci@gmail.com
tél: +49 1 76 28 72 07 57

Droits étrangers:

Livre primé:

Nebesa v robidah: roman v zgodbah (Heaven in a blackberry bush: novel in stories)

Synopsis:

L’auteur décrit son roman Nebesa v robidah comme un « roman en histoires ». Ces histoires sont formées de différents éléments et événements qui apparaissent comme des gouttes de pluie in medias res, directement au  cœur de la narration, sans introduction ou explication. Le récit coule comme une rivière, parfois sauvage, parfois calme, vers différentes parties du monde. Jana, le personnage principal du récit est une jeune fille de la province Slovène qui déménage à Amsterdam pour y suivre ses études où pour gagner sa vie elle travaille comme fille au pair pour une enfant chino-néerlandaise.  Jana apporte avec elle des histoires de la province Slovène des années 90, après la déclaration de l’indépendance, au milieu de la turbulente période de transition. Le deuxième personnage principal est Bepi, un pêcheur né entre les deux guerres mondiales à Latisana, en Italie, qui a perdu ses parents dans des circonstances pas claires juste avant d’aller voyager dans le monde. Parmi les nombreuses histoires de Bepi il raconte son voyage aux Etats Unis pour chercher de l’or, des poissons et des rivières sacrés, histoires de l’Asie et du Mekong et rencontres de différents personnages comme des vieilles femmes aux cheveux longs au Pérou jusqu’à son amour à Amsterdam.  Bepi vit maintenant à Amsterdam, il est responsable de sa petite fille que la mère de la fillette a envoyé de l’Inde. Pour conclure cette histoire étonnante : quand Jana, Bepi et les poissons sacrés se retrouvent une après-midi à Amsterdam, les conséquences de cette rencontre seront extrêmement imprévisibles…

Extrait:

Traduit par Leni Mérat


Au lieu d’un vélo, elle a acheté des pommes. Trois kilos, douze pommes, et ça faisait rire la vendeuse Et sa pèlerine avec. - Quand il pleut, elles sont encore meilleures. A Amsterdam à trois heures, les gouttes tombaient sur le monde et sur sa pèlerine. Les flaques grossissaient sur les ponts et sur la place du marché. Au bord du canal, des voleurs revendaient des vélos. - Bike, bike. Au lieu d’un vélo, elle a acheté des pommes. *** Son arrière-grand père était musicien de village et il jouait du cor aux baptêmes et aux enterrements. Son grand-père était croque-mort, et avant ça vendeur en redevances télé. A ceux qui ne payaient pas, et à ceux qui ne voulaient pas regarder, il scellait la télé. Avec du scotch et de la cire. Sa mère écrivait des discours funéraires. Elle les lisait habillée parfois d’un corsage noir, parfois de chaussures noires. Elle-même ne savait pas où regarder, quand le bus est arrivé et que la porte s’est ouverte. Elle a d’abord poussé son sac à dos et son sac et sa mère a dit : - Tu as de l’argent ? Au lieu de hocher la tête, elle s’est rappelé les sureaux qui étaient sur le point de fleurir. Puis Lojze est arrivé et a tout foutu en l’air. Il a demandé si elles avaient à la maison un petit godet, sa mère lui a dit d’attendre, et elle, elle regardait les sureaux, les bouleaux et la longue route, puis Lojze s’est fait engueuler par Fanika : - Qu’est ce que tu mendies encore, foutu grand-père ? Puis le chauffeur leur a mal parlé, il a dit, on y va, bon dieu, elle n’était pas même pas encore montée, elle n’avait même pas encore dit à sa mère qu’elle avait assez d’argent, même pas encore. Et encore. Et encore. Et c’était toujours comme ça. … … Mais c’est important, a dit sa mère au moment voulu, d’avoir toujours dans sa poche un kaléidoscope.

Plus d'informations sur l'auteur avec extrait en v.o. et EN ou FR (PDF)

Dans les médias:

"This girl is gifted with broad views, incredible imagination, humour and last but not least, by an extreme human warmth and tolerance to other people.”
(Mirko Lorenci, long-standing journalist and senior editor of Večer newspaper, Slovenia)

"A sovereign, strong and especially free and independent voice. Surprising and bold!”
(Jernej Županič, critic, Literatura magazine, Slovenia)

“Kramberger’s voice is bursting with rhythm as if accompanied by a rhythm section; this is how jazz players chant, this is how non-Europeans click their fingers or their tongues when happy. Vivid and lively.”
(Matej Bogataj, critic, in Sodobnost magazine, Slovenia)

“Readability, humour, excellent dialogues and love for life. Only a bold female pen can write something like this.”
(Marko Elsner Grošelj, critic, Slovenia)

“Juicy like an apple!”
(Metka Lampret, Mentor online, Slovenia)

”Europe needs brilliant authors like Nataša Kramberger! Her texts are pure joy!”
(Wolfgang Klein, editor of talk show "Maybrit Illner", ZDF Television, Germany)

“Nataša Kramberger is not only an excellent author. She reads her texts so colourfully that even an audience which does not understand a word will enjoy it profoundly.”
(Penka Angelova, director of the Elias Canetti Centre Ruse, and senior professor at Sofia and Veliko Tarnovo University, Bulgaria)

"As a director, I have read and worked on many screenplays. Nevertheless, I found Nataša Kramberger’s screenplay for the film Bags of Stories special, intense and full from the first moment. She sees the world through a prism of deep wisdom, which gives her an incredible insight in life. For me, it was a simply unmatched experience.”
(Hanka Kastelicová, film director, Czech Republic)

"Nataša Kramberger is in fact the most cordial girl I have ever met, a fragile grace with profound gravity, but also a girl reporting from the European cup in football in the middle of the night, for the last edition of the paper.
She surprises me with everything she does, taking me on wonderful journeys. And I do not mean geographical dimensions, although these are not negligible either, both in her life and in her writing. What I have in mind are cerebral journeys, the way of “orientation” in the space; the interspaces, the layers and the fusion of layers where her charming heaven springs up.”
(Petra Vidali, editor and critic, Slovenia)

Marketing/Sales & Media Opportunities:

Slovenian Book Agency covers up to 100% of translation costs, if the foreign publisher presents the signed contract with the rights holder (Nataša Kramberger) or the letter of intent to publish Blackberry Heaven in any foreign language.

A printed catalogue about Nataša Kramberger and her work was made in April 2011 in English and German language in order to introduce her to foreign publishers. Should you be interested in receiving the catalogue, please contact daniele.croci@gmail.com.

L'agence Slovène du livre couvre jusqu'à 100% des frais de traduction si l'éditeur étranger dispose d'un contrat signé avec la détentrice des droits (Nataša Kramberger) ou d'une lettre d'intention de publier Blackberry Heaven dans une langue étrangère.

Un catalogue de référence sur Nataša Kramberger et son oeuvre a été réalisé en avril 2011, en anglais et en allemand, afin d'introduire l'auteur auprès des éditeurs étrangers. Si vous souhaitez recevoir ce catalogue prenez contact avec Daniele Croci.

Prix antérieurs:

Téléchargez la présentation complète de l’auteur