Prix de littérature de l’Union européenne

Creative EuropeEuropean and International Booksellers FederationEuropean Writers' CouncilFederation of European Publishers

Auteurs primés

Janis Jonevs, Lettonie

A propos de l'auteur:

Né en 1980 à Jelgava en Lettonie, Janis Jonevs a été formé au Jelgava State Gymnasium et à l’académie lettonne de la culture, où il a décroché un diplôme de master. Actuellement, Jonevs travaille en tant que rédacteur et depuis 2002, il est également critique et traducteur de textes français.

Editeur:

Apgāds Mansards
Dzirnavu street 82-34, Riga, LV-1050, Latvia.
Tel. +371 29145879
http://www.apgadsmansards.lv/lv/
Aija Rozensteine: info@apgadsmansards.lv ; aija@apgadsmansards.lv

Droits étrangers:

Le livre n'a pas encore été traduit.

Contact de l'auteur:

https://www.facebook.com/janis.jonevs

Livre primé:

Jelgava ‘94

Synopsis:

Bien que Jelgava '94 soit le tout premier roman de Jonevs, le livre s’est très vite révélé comme étant l’un des grands succès, voire même un best-seller de 2013. Le récit de Jonevs se déroule dans les années 90 dans la ville lettonne de Jelgava, et tourne autour de l’engouement que cette période a connu pour la culture alternative du heavy metal. L’auteur réussit à emmener son lecteur dans les profondeurs de l’univers décrit dans son ouvrage, univers qui associe le journal intime d’un jeune à la recherche de lui-même au sein d’une subculture, avec un portrait habile, détaillé et presque documentaire des débuts de la seconde indépendance de la Lettonie. Au final, il s’agit d’une histoire captivante pour tous, et encore plus évocatrice pour la génération ayant vécu les évènements décrits dans le livre – Jonev est en effet le premier écrivain à remuer les souvenirs reliés à cette époque, dont il nous livre une description littéraire accomplie.
      
Jelgava '94 dépeint le portrait de toute une génération : celle des années 90 en quête de sa propre identité et s’enthousiasmant pour la culture alternative. Bref, une histoire touchante en hommage à notre jeunesse, cette époque où chacun s’oppose au monde entier et essaye de ne pas devenir « l’un des leurs ». Mais est-ce bien réel ? Peut-on tenir ses promesses ?

Extrait:

Translated by Ieva Lešinska

1
/../ Incredible, I know, but he found that shirt in a used clothing shop. A real miracle. The rest of us rushed to dig through the piles. I even made a list for Mum of shirts that she should buy as soon as she sees them: Death, Cannibal Corpse, Anal Cunt, Brutal Truth, Carcass, Hypocrisy. She did not find any of these, she brought me a shirt with Michael Learns to Rock on it and pictures of three smiling guys à la Zack Morris. My rebellious nihilism notwithstanding, my heart almost broke to pieces, I felt such a surge of love for her. That didn’t mean I could ever wear that shirt, however.

So Death found an Obituary shirt in a used clothing pile and paid 50 santims for it, and still he was not happy. He seemed to be a little superstitious and felt he had bought a disaster in the shape of this shirt (that, of course, did not prevent him from wearing it all the time). So now again he said, “I told you! I told you! I always have bad luck when I wear this shirt!”

We had just been kicked off the Jelgava-Riga train. For nothing, really. We did not have tickets. Having made comments about our hair, the team of conductors kicked us out, hair flying. The train continued on, whereas we were stuck here, in Olaine.

“What are we going to do, gentlemen?”

Death looked at the train, which had already disappeared from sight. As usual, Edgars had a plan: “We could kill dogs and sell their pelts!”

He was certifiably crazy, no doubt about it. He lived next-door to Death. Because of his craziness and excessive love of horror movies, he got the nickname Zombie.

“Soon the locals will sell our pelts.”

We trained our eagle’s eye on the town that spread before us, overgrown with bushes. Not a single soul seemed to be around. Yet the bushes looked suspicious.

“Let’s roll.”

Plus d'informations sur l'auteur avec extrait en v.o. et EN ou FR (PDF)