Prix de littérature de l’Union européenne

Creative EuropeEuropean and International Booksellers FederationEuropean Writers' CouncilFederation of European Publishers

Auteurs primés

Rudi Erebara, Albanie

A propos de l'auteur:

Rudi Erebara est né en 1971. Il est poète, écrivain et traducteur. Après avoir obtenu son diplôme à l'Académie des beaux-arts en 1995, il a entrepris une carrière d'analyste politique, journaliste pour plusieurs quotidiens nationaux et rédacteur en chef. Il est l’auteur de deux recueils de poèmes, Fillon Pamja en 1994 et Lëng argjendi en 2013, ainsi que deux romans, Vezët e thëllëzave en 2010 et Epika e yjeve të mëngjesit en 2016.

Editeur:

Publishing House Ombra GVG
Blv. Gjergj Fishta,
Kompleksi Tirana 2000,
Kulla 4, Ap.4,
Tirana, Albania
Website
E-mail
+355 42 224 173

Agent / Directeur des droits:

Publishing House Ombra GVG
rights@ombragvg.com
tél: +355 42 224 986

Livre primé:

Epika e yjeve të mëngjesit (The Epic of the Morning Stars), 2016

Synopsis:

Le roman Epika e yjeve të mëngjesit narre les vicissitudes de Suleyman, un peintre albanais employé par l'entreprise nationale de peinture et de décoration de la capitale. Les services secrets de l'État le soupçonnent d'avoir provoqué une défaillance technique survenue le 16 octobre 1978, lors de l'anniversaire du dictateur albanais Enver Hoxha. Nous sommes à une époque où l'Albanie s'apprête à rompre ses relations avec la Chine communiste de Mao. Ce même jour, un prêtre issu de la Pologne communiste, Józef Wojtyła, devient Pape Jean-Paul II au Vatican. Tard dans la soirée du 16 octobre, de fortes précipitations effacent les slogans que l'entreprise nationale de décoration avait tracés en rouge foncé, pour symboliser le sang des combattants communistes versé pour la liberté. Malgré la fin des festivités, les services de sécurité, sous les ordres directs du dictateur communiste, se lancent à la poursuite des responsables, même s'il n'existe pas de coupables. On pointe Suleyman du doigt car il appartient au mauvais camp de la lutte des classes, conçue et menée fanatiquement par l'élite communiste au pouvoir. Ayant l'impression de devenir un bouc émissaire, Suleyman tente de changer son nom en Edmond. Il peint également un tableau montrant des partisans autour du feu, ce qui fournit le prétexte pour le punir.

Autres travaux:

Fillon Pamja

Tirana: Albinform, 1994

Vezët e thëllëzave

Tirana: Pika pa sipërfaqe, 2010

Lëng argjendi

Tirana: Aleph, 2013