Prix de littérature de l’Union européenne

Creative EuropeEuropean and International Booksellers FederationEuropean Writers' CouncilFederation of European Publishers

News

9 octobre 2012

Prix de littérature de l’Union européenne de 2012 : annonce des lauréats à la Foire du livre de Francfort

Les noms des lauréats du Prix de littérature de l’Union européenne de 2012 ont été annoncé aujourd’hui à la Foire du livre de Francfort. Destiné à récompenser les nouveaux talents européens, le Prix a distingué cette année Anna Kim (Autriche), Lada Žigo (Croatie), Laurence Plazenet (France), Viktor Horváth (Hongrie), Kevin Barry (Irlande), Emanuele Trevi (Italie), Giedra Radvilavičiūtė (Lituanie), Gunstein Bakke (Norvège), Piotr Paziński (Pologne), Afonso Cruz (Portugal), Jana Beňová (Slovaquie) et Sara Mannheimer (Suède). Chacun des lauréats recevra un prix de 5 000 euros et, surtout, aura accès en priorité aux financements du programme Culture de l’Union européenne pour la traduction de son œuvre (voir détails ci-dessous).

Cliquez ici pour accéder à la video.

«J’adresse mes plus chaleureuses félicitations à tous les lauréats de cette année. Nous espérons que ce prix augmentera leur notoriété, tant dans leur pays d’origine qu’à l’étranger. La littérature sans frontières bénéficie non seulement aux auteurs et aux éditeurs, qui veulent toucher de nouveaux marchés, mais aux lecteurs, qui disposent ainsi d’un choix plus vaste et peuvent découvrir des œuvres dont ils n’auraient peut-être jamais entendu parler. Notre nouveau programme Europe créative nous permettra de soutenir plus encore les auteurs et la diversité culturelle», a déclaré la commissaire européenne à l’éducation, à la culture, au multilinguisme et à la jeunesse, Mme Androulla Vassiliou.

Le Prix de littérature est ouvert aux 37 pays qui participent au programme Culture de l’Union européenne (soit les 27 États membres de l’Union, ainsi que l’Albanie, la Bosnie-Herzégovine, la Croatie, l’Islande, le Liechtenstein, l’ancienne République yougoslave de Macédoine, le Monténégro, la Norvège, la Serbie et la Turquie). Chaque année, dans un tiers de ces pays, des jurys nationaux sélectionnent chacun un lauréat, l’objectif étant que tous les pays associés au programme soient représentés en trois ans.

Depuis la création du prix, en 2009, le programme Culture de l’Union européenne a accordé à 32 des 35 lauréats un financement pour la traduction de leurs œuvres dans différentes langues. Plus de 100 traductions au total pour 19 langues ont bénéficié à ce jour d’une telle aide. Les lauréats peuvent également compter sur un supplément de notoriété aux Foires du livre de Francfort et de Londres, ainsi qu’au Festival Passa Porta, à Bruxelles.

Les lauréats de 2012 seront mis à l’honneur lors de la cérémonie de remise des prix qui aura lieu le 22 novembre à Bruxelles, en présence de Mme Vassiliou et de personnalités du monde de la littérature, de la culture et de la politique. Ce prix est organisé par la Commission européenne, la Fédération des libraires européens, la Fédération des associations européennes d’écrivains et la Fédération des éditeurs européens.

Contexte
Chaque année, la Commission européenne investit 3 millions d’euros dans la traduction littéraire et consacre plus de 2,4 millions d’euros à des projets coopératifs ayant trait au secteur de l’édition. Ce dernier contribue à hauteur de 23 milliards d’euros au PIB européen et emploie 135 000 personnes à temps plein. Au rang des exportations de biens culturels de l’Union européenne, le livre se place en deuxième position, après les œuvres d’art et les antiquités.

L’édition occupe une place importante dans les secteurs culturel et créatif, qui représentent jusqu’à 4,5 % du PIB de l’Union européenne et près de 8,5 millions d’emplois. S’ils ont relativement bien résisté à la crise, ces domaines d’activité sont également confrontés à des problèmes considérables en raison du passage au numérique, de la mondialisation et de la fragmentation culturelle et linguistique des marchés.

La Commission a proposé un nouveau programme, baptisé Europe créative, afin de renforcer la compétitivité de ces secteurs et de promouvoir la diversité culturelle. Elle envisage de lui allouer un budget total de 1,8 milliards d’euros pour la période 2014-2020, ce qui représente une augmentation de 37 %. Ce programme contribuera au financement de la traduction de plus de 5 000 ouvrages. Il soutiendra par ailleurs 8 000 organisations culturelles et permettra à 300 000 artistes et professionnels de la culture de présenter leurs œuvres par-delà les frontières et d’acquérir une expérience internationale (IP/11/1399).

Le 26 septembre, la Commission a présenté sa stratégie intitulée « Promouvoir les secteurs de la culture et de la création pour favoriser la croissance et l’emploi dans l’Union européenne ». Son objectif est de renforcer le potentiel d’exportation de ces secteurs, mais aussi d’en optimiser les retombées positives dans d’autres domaines, tels que l’innovation, les TIC et la rénovation urbaine. La stratégie préconise des mesures axées sur le développement des compétences, l’accès au financement, la diffusion de nouveaux modèles d’entreprise, l’élargissement de l’audience, l’accès aux marchés internationaux et le renforcement des liens avec les autres secteurs (IP/12/1012).